Diplômé en 1993 de l’école Camondo, Laurent Vié rejoint aussitôt les rangs de l’agence d’Antoine Stinco architecte Paris. Cette collaboration le conduit à assumer la responsabilité de nombre de grands projets publics (de 1996 à 2005) tels que les Kiosques des Tuileries et les aménagements intérieurs partiels de l’École du Louvre à Paris (de 1994 à 1996), le musée des Beaux-arts d’Angers, ou encore le Théâtre national de Bretagne à Rennes, pour ne citer qu’eux.
Fort de son expérience et encouragé par Antoine Stinco, Laurent Vié crée sa propre structure en février 2005, l’agence Laurent Vié Architecture, à Paris puis à Angers en 2007.

Laurent Vié obtient en mars 2009 la reconnaissance de la qualification d’architecte au titre des dispositions de loi du 3 janvier 1977 sur l’architecture, titre délivré exceptionnellement par le ministre de la Culture et de la Communication - Direction de l’architecture et du patrimoine.

L’agence Laurent Vié Architecture s’attache à développer différents types d’intervention :

- la construction d’équipements publics (seul ou en association avec son frère Lionel Vié architecte DPLG), dans le domaine des équipements scolaires, de service, et plus généralement dans le domaine des équipements culturels (salles de spectacle, médiathèques et autres salles polyvalentes).
Laurent Vié est aujourd’hui en charge de la construction d’une salle de spectacle et du réaménagement des espaces d’expositions sur le site de l’abbatiale à Fontaine- le-Comte. Ainsi que le pôle culturel de la ville de Connérré. Ses dernières réalisations sont la Maison des solidarités (MDS) à Angers, le Centre culturel René d’Anjou à Baugé, la restructuration du lycée Camille-Claudel à Blain, la restructuration du groupe scolaire du Petit Vivier à Bouchemaine, la salle festive et familiale Auguste-Chupin à Angers.

- des projets publics de réhabilitation de bâtiments classés à vocation culturelle, comme le château d’Angers ou l’Abbaye de Fontevraud dont il remodèle espaces d’accueil du public, billetteries, librairies, salles d’exposition, café de l’Aliénor, café de l’Orangerie, salles de réunion du quartier Saint Benoît, et plus récemment des bureaux ainsi qu’une salle d’auditorium au cœur de la chapelle Saint Benoît ;

- des projets d’aménagement complet tels que des hôtels à Paris et à Angers, un restaurant gastronomique étoilé (le moulin des quatre saisons), des magasins divers et autres sièges d’entreprises ;
- la construction et/ou réaménagement d’habitations privées, dont il réalise l’ensemble de l’architecture intérieure et les aménagements mobiliers spécifiques ;

- des projets de design, qu’il s’agisse de mobilier ou de supports signalétiques comme ceux qu’il a pu concevoir (en association avec les graphistes de l’équipe CL Design) pour le nouveau musée des Arts-Décoratifs, ou le jardin des Tuileries à Paris ou encore, en association avec le bureau d’études multimédia Labeyrie, la nouvelle signalétique dynamique des portes du stade de France. Laurent Vié a également signé la conception de l’espace Multitouche, réalisée en groupement d’entreprises, dans le cadre de l’appel à projet Design-In géré par la région des Pays de la Loire. Plus récemment, il conçoit pour l’Abbaye de Fontevraud une coque pour Ipad permettant la mise à disposition pour le jeune public d’un jeu interactif.
Quel que soit le domaine d’intervention, et quelle qu’en soit l’échelle, le travail de Laurent Vié témoigne d’une préoccupation constante : celle de trouver, dans une approche contemporaine et minimaliste, les réponses les plus justes et les plus évidentes.

Diplômé en 1993 de l’école Camondo, Laurent Vié rejoint aussitôt les rangs de l’agence d’Antoine Stinco architecte Paris. Cette collaboration le conduit à assumer la responsabilité de nombre de grands projets publics (de 1996 à 2005) tels que les Kiosques des Tuileries et les aménagements intérieurs partiels de l’École du Louvre à Paris (de 1994 à 1996), le musée des Beaux-arts d’Angers, ou encore le Théâtre national de Bretagne à Rennes, pour ne citer qu’eux.
Fort de son expérience et encouragé par Antoine Stinco, Laurent Vié crée sa propre structure en février 2005, l’agence Laurent Vié Architecture, à Paris puis à Angers en 2007.

Laurent Vié obtient en mars 2009 la reconnaissance de la qualification d’architecte au titre des dispositions de loi du 3 janvier 1977 sur l’architecture, titre délivré exceptionnellement par le ministre de la Culture et de la Communication - Direction de l’architecture et du patrimoine.

L’agence Laurent Vié Architecture s’attache à développer différents types d’intervention :

- la construction d’équipements publics (seul ou en association avec son frère Lionel Vié architecte DPLG), dans le domaine des équipements scolaires, de service, et plus généralement dans le domaine des équipements culturels (salles de spectacle, médiathèques et autres salles polyvalentes).
Laurent Vié est aujourd’hui en charge de la construction d’une salle de spectacle et du réaménagement des espaces d’expositions sur le site de l’abbatiale à Fontaine- le-Comte. Ainsi que le pôle culturel de la ville de Connérré. Ses dernières réalisations sont la Maison des solidarités (MDS) à Angers, le Centre culturel René d’Anjou à Baugé, la restructuration du lycée Camille-Claudel à Blain, la restructuration du groupe scolaire du Petit Vivier à Bouchemaine, la salle festive et familiale Auguste-Chupin à Angers.

- des projets publics de réhabilitation de bâtiments classés à vocation culturelle, comme le château d’Angers ou l’Abbaye de Fontevraud dont il remodèle espaces d’accueil du public, billetteries, librairies, salles d’exposition, café de l’Aliénor, café de l’Orangerie, salles de réunion du quartier Saint Benoît, et plus récemment des bureaux ainsi qu’une salle d’auditorium au cœur de la chapelle Saint Benoît ;

- des projets d’aménagement complet tels que des hôtels à Paris et à Angers, un restaurant gastronomique étoilé (le moulin des quatre saisons), des magasins divers et autres sièges d’entreprises ;
- la construction et/ou réaménagement d’habitations privées, dont il réalise l’ensemble de l’architecture intérieure et les aménagements mobiliers spécifiques ;

- des projets de design, qu’il s’agisse de mobilier ou de supports signalétiques comme ceux qu’il a pu concevoir (en association avec les graphistes de l’équipe CL Design) pour le nouveau musée des Arts-Décoratifs, ou le jardin des Tuileries à Paris ou encore, en association avec le bureau d’études multimédia Labeyrie, la nouvelle signalétique dynamique des portes du stade de France. Laurent Vié a également signé la conception de l’espace Multitouche, réalisée en groupement d’entreprises, dans le cadre de l’appel à projet Design-In géré par la région des Pays de la Loire. Plus récemment, il conçoit pour l’Abbaye de Fontevraud une coque pour Ipad permettant la mise à disposition pour le jeune public d’un jeu interactif.
Quel que soit le domaine d’intervention, et quelle qu’en soit l’échelle, le travail de Laurent Vié témoigne d’une préoccupation constante : celle de trouver, dans une approche contemporaine et minimaliste, les réponses les plus justes et les plus évidentes.